Le Top 10 des meilleures séries 2016

0
203

voici notre Top 10 des meilleures séries de 2016 :

10) The Night Of 

Ce remake US de l’anthologie anglaise Criminal Justice fut l’une des grandes surprises de l’été. Un thriller noir et captivant, emmené par le fabuleux John Turturro, qui se faisait trop rare ces derniers temps. La série fut un tel succès qu’elle sera finalement reconduite par HBO pour une deuxième saison, qui n’était pas prévue à l’origine.

9) Vinyl

C’était censé être le nouveau carton HBO, au début de l’année. Un drama sex, drogue et rock n’roll, produit par Martin Scorcese et Mike Jagger. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu pour Vinyl, qui aura finalement marqué la fin d’une ère sur la chaîne américaine et coûté sa place au directeur de la programmation. Malgré le peu d’engouement qu’elle a généré et son annulation brutale, Vinyl restera comme l’une des plus belles créations de 2016. Une œuvre 70’s peut-être trop cool pour le XXIe siècle…

8) Narcos,

La traque haletante de Pablo Escobar s’est poursuivie cet automne à un rythme effréné. La création Netflix a su monter d’un cran en intensité et a offert, encore une fois, à Wagner Moura, l’occasion d’exprimer tout son talent. Pablo nous manquera, c’est certain.

7) Le Bureau des Légendes, saison 2

Mathieu Kassovitz et Malotru sont de retour pour cette suite encore plus captivante et haletante que la première saison. Sans aucun doute, la série d’espionnage d’Eric Rochant, au style unique, s’est imposée, cette année, comme l’une des créations françaises les plus abouties. En témoigne son Trophée de meilleure production de l’année, remis par l’Association des critiques de séries.

6) The People Vs O.J. Simpson

Avec 5 récompenses reçues lors des derniers Emmy Awards, la mini-série de Ryan Murphy a totalement convaincu la critique. Et aussi le public, qui s’est passionné massivement pour cette reconstitution sidérante de l’affaire OJ Simpson. Une plongée surréaliste dans les années 90 et le système judiciaire américain, portée par un casting en or, à commencer par Sarah Paulson, tout simplement parfaite.

5) Black Mirror, saison 3

Deux ans après la fin de la série sur Channel 4, Charlie Brooker poursuit son anthologie dystopique sur Netflix, en livrant cette fois six épisodes d’un coup, pour une saison 3 inégale, mais totalement brillante par moment. En clair, les bons épisodes sont vraiment très bons. Black Mirror reste une merveille d’originalité, incroyablement stimulante.

4) Game of Thrones

Après quelques années décevantes, Game of Thrones a clairement passé la vitesse supérieure, en doublant les livres de George RR Martin. La vaste histoire de Westeros a été plus passionnante que jamais, dans cette sixième saison qui s’impose indéniablement comme la meilleure de la série, jusqu’à présent. De la bataille des bâtards, à la révélation Lyanna Stark, en passant par la vengeance de Cersei, elle a idéalement lancé les 7 Royaumes vers le run final. Ce n’est pas pour rien si elle a remporté le trophée suprême aux Emmy Awards en septembre.

3) Stranger Things

C’est LA série qui a marqué 2016 de son empreinte. Au tout début de l’été, Netflix a mis en ligne les 8 épisodes de cette petite œuvre SF, merveilleux hommage assumé aux productions Amblin des années 1980. Très rapidement, la folie Stranger Things s’est emparée du monde. Entre nostalgie et fascination, on s’est passionné pour l’incroyable mythologie de cet univers Upside Down, la touchante petite Eleven et ses camarades de jeu “so Goonies”.

2) Westworld

Anthony Hopkins, Ed Harris, Jeffrey Wright, Evan Rachel Wood, Thandie Newton… Quel casting ! Jonathan Nolan et HBO ont mis les petits plats dans les grands, pour que cette nouvelle grande œuvre SF puisse prétendre au titre de “successeur de Game of Thrones”. Le pari est totalement réussi. Les 10 premiers épisodes ont complètement retourné le cerveau des téléspectateurs en maniant grand spectacle et réflexion philosophique avec une maestria rare à la télévision.

1) The Young Pope

Pour son premier essai sur le petit écran, le réalisateur de La Grande Bellezza réalise un coup de maître. Son histoire en 10 épisodes est avant tout un vaste terrain de jeu permettant au cinéaste italien d’exercer toute la virtuosité de sa mise en scène. Indéniablement, The Young Pope est un monument, un objet de télé totalement singulier. Une hyperbole du pouvoir, mais surtout du cinéma de Paolo Sorrentino.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here